Le Site de Cantley : Marques d'obstacle

 Photo: Martin Groll

En juin 2017, Geodoxa a réalisé un premier relevé photogrammétrique 3D sur l'ancienne gravière de Cantley, au Québec. Une gigantesque débâcle d'eau sous-glaciaire a érodé plusieurs mètres d'épaisseur de marbre du Grenville (Précambrien). Le marbre contient des inclusions volcaniques plus dures, plus résistantes à l’abrasion par l’eau, laissant des marques d’obstacles en bas du courrant.

Cette vidéo a été présentée à la conférence CANQUA / AMQUA 2018 à Ottawa afin de préparer les téléspectateurs à une visite sur le site exceptionnel de Cantley, au Québec. La visite sur le terrain a été dirigée par David R. Sharpe de la Commission géologique du Canada. Vers la fin de l'époque glacière l'eau de fonte des glaciers a joué un rôle plus important que l'on ne croyait. Ces eaux auraient été la cause de plusieurs catastrophes à l'échelle régionale sur plusieurs continents. Le site de Cantley au Québec est un des sites le plus emblématique de l’une de ces catastrophes. Les roches sculptées sont d’âge précambrienne du Grenville. Ce marbre contient un grand nombre de morceaux granitiques que nous appelons inclusions. Ces inclusions résistèrent mieux que le marbre aux eaux catastrophiques ce qui engendra une multitude de s-forms appelées ‘obstacle marks’, marques d’obstacle. En regardant les animations qui se superposent aux affleurements, le spectateur saisira facilement, par intuition, l’action des puissants vortex. L’évènement s’est sans doute produit dans une brève lapse de temps que les islandais appellent un Jökulhlaup.

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest