top of page
Under_Construction[1].png

We are working on it.

Check this soon!

La Controverse des Drumlins

 Photo: Martin Groll

L’origine des drumlins n’est pas sans controverse. Ces collines allongées recouvrent 80% de la superficie du Bouclier canadien soit les ¾ du Canada. Les terrains à drumlins se retrouvent tout aussi bien au nord des États-Unis, au Royaume uni, en Pologne, en Scandinavie, en Suisse, en Allemagne et en France dans le massif centrale.

Au début des années 80, le géologue John Shaw propose que de grands déluges sous-glaciaires ont sculpté les champs de drumlins. Étant donné l’estimation gigantesque de tels cataclysmes ainsi que les volumes d’eau en jeu, la théorie suscite un tollé de critique chez certains glaciologues. Les Islandais appellent ces débâcles jökulhlaup.

Beverly drumlins.jpg

Une région au Nord de Toronto pourrait être la clé résoudre les mystérieux drumlins. Depuis 30 ans, ce secteur fut le sujet d’un grand nombres de sondages et de relevés géologiques en vue d’exploiter les importantes ressources d’eaux sous-terraines accumulées dans les anciennes moraines glaciaires de Oak Ridges.

 

Comme première d’une série, la vidéo suivante (en anglais, bientôt en français) introduit le contexte glaciologique de Oak Ridges.

La deuxième vidéo explique comment les courbures des drumlins soutiennent la thèse qu’ils furent sculptés par un gigantesque jökulhlaup.

 

D’autres vidéos s’ajouteront à cette série sponsorisée par la Commission Géologique du Canada avec la collaboration de la Commission Géologique d’Ontario.

bottom of page